Un peu d’histoire ….

ayant vécu à Mendoza de novembre 2005 à septembre 2011 , j’y ai fait du vin à partir de mars 2011 jusqu’en avril 2016 en achetant du Malbec et en louant un espace de travail et un service de suivi et de mise en bouteille.

Cela n’a jamais été simple car on reste toujours un étranger hors de son propre pays mais l’aventure fut belle et les vins restent aujourd’hui un témoignage unique de ce que l’on peut faire quand on travaille sans aucuns intrants …. en effet le potentiel des raisins et des sols est incroyablement inexploité car la vison oeonologique prédomine dans ces régions et le marché dicte les vins.

Pour trouver des vins authentiques, il faut chercher, voyager, questionner et déguster pour rencontrer de vrais vignerons, au sens européens, c’est ç dire des gens qui n’ont pas ou peu de moyens et qui font donc des vins sans artifices.

J’importe depuis 2013 en France et en Europe une sélection de Bodegas Argentines et Chiliennes qui présentent une autre facette de la viticulture du Nouveau Monde, peu ou pas de bois, des vinifications en levures indigènes et sans interventions (filtration, collage, osmose…) , avec peu ou pas de SO2 et pour certains avec un respect de la tradition viticole transmise par les premiers européens ayant importés la vigne et les techniques d’élaboration du vin (Amphores ou Tinajas, lagar en pierre ou en cuir, cépages endémiques…) .

Un voyage gustatif émouvant au travers des ses vins uniques et produits en faibles quantités car artisanaux .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *